L’hypnose : une aide précieuse pour accompagner les femmes lors de leur ménopause

Étape incontournable du cycle menstruel, la ménopause est souvent vécue par les femmes comme une période difficile.

La diminution des hormones reproductrices s’accompagne en effet de nombreux symptômes physiques et psychologiques, qui peuvent s’avérer particulièrement envahissants au quotidien.

En tant que médecine douce, l’hypnose constitue alors un soutien efficace pour aider les femmes à mieux vivre leur ménopause.
Elle leur permet de trouver un nouvel équilibre et de s’adapter à la situation de la façon la plus sereine possible.

La ménopause en bref

Définition

La ménopause est une étape naturelle inéluctable de la vie d’une femme. Elle survient en général entre 40 et 50 ans.

Ce phénomène marque l’arrêt définitif des règles et de la fertilité. Concrètement, les ovaires cessent de fonctionner suite à l’épuisement de la réserve de follicules : il n’y a donc plus de production d’ovules, et la sécrétion d’hormones féminines (œstrogènes et progestérone) diminue.

La ménopause se divise en 3 phases :

  • La préménopause, qui marque l’apparition des premiers symptômes. Elle peut durer entre 2 et 7 ans.
  • La ménopause qui correspond à l’arrêt définitif des menstruations.
  • La postménopause, pendant laquelle le corps s’adapte peu à peu à son nouvel équilibre hormonal.

 

Chaque étape est accompagnée de manifestations physiques et psychologiques plus ou moins importantes : c’est dans ce cadre que l’hypnose prend toute sa place.
Cette pratique permet en effet de diminuer l’inconfort physique et émotionnel, afin d’aider les femmes à vivre la préménopause et la ménopause de façon plus sereine.

 

L’hypnose : un outil pour soulager les symptômes liés à la ménopause

Au cours des 3 phases de la ménopause, les femmes peuvent être confrontées à de multiples symptômes.
D’intensité variable, ces troubles sont souvent très différents d’une femme à l’autre. Ils dépendent en partie de la morphologie, de la santé ainsi que des habitudes de vie.

Les symptômes les plus courants sont les suivants :

  • bouffées de chaleur ;
  • sueurs nocturnes ;
  • sautes d’humeur ;
  • prise de poids ;
  • trouble du sommeil ;
  • sécheresse vaginale ;
  • maux de tête et fatigue.

 

S’ils ne sont pas correctement pris en charge, ces symptômes peuvent s’avérer très handicapants au quotidien, en affectant notamment la santé mentale des femmes ménopausées.

En tant que thérapie douce, l’hypnose va donc apporter un soutien psychologique aux femmes, afin d’atténuer une partie de ces symptômes.
Elle agit en particulier au niveau du système nerveux parasympathique, permettant un meilleur contrôle de la respiration et du rythme cardiaque.

 

L’hypnose : une alternative au THS

Dès le début de la préménopause, de nombreuses femmes se tournent vers leur gynécologue pour soulager les symptômes associés.
Ce dernier effectue alors un examen complet et peut éventuellement prescrire un traitement hormonal de substitution (THS).

Pour autant, cette thérapie médicamenteuse ne constitue pas toujours une solution adaptée. Elle est notamment contre-indiquée en cas d’antécédents personnels ou familiaux : cancer, maladie du foie, AVC, etc.
Par ailleurs, de nombreuses femmes refusent ce traitement, en partie à cause des risques de cancer du sein qui y sont liés.

Parmi les alternatives possibles au THS, l’hypnothérapie s’avère être une méthode naturelle et ne présentant pas le moindre danger pour la santé.
Elle est basée sur une série de suggestions directes ou indirectes.

Amenées par l’hypnothérapeute, ces suggestions hypnotiques ont pour but de faire entrer la personne dans un état de conscience modifiée.
Le praticien va alors pouvoir interagir avec l’inconscient de celle-ci, afin d’apaiser certaines douleurs physiques ou mentales.

Pour les femmes ménopausées, l’hypnose constitue donc une solution alternative ou complémentaire au THS tout à fait intéressante.
Elle leur permet d’atténuer les symptômes liés à la ménopause en puisant dans leurs propres ressources intérieures.

 

L’hypnose et les bouffées de chaleur

Selon une étude récente, l’hypnose s’avère être une thérapie particulièrement efficace pour diminuer les bouffées de chaleur. Au cours de l’étude en question, elles ont ainsi été réduites de 75% chez des femmes ayant suivi plusieurs séances avec un hypnothérapeute.

Les bouffées de chaleur sont l’un des symptômes les plus courants de la ménopause. Elles se caractérisent par une sensation de chaleur intense, éventuellement accompagnée de rougeurs et de transpiration.
Très désagréable au quotidien, ce symptôme ne dure en général que quelques minutes, mais se répète plusieurs fois par jour. Il peut aussi survenir pendant la nuit : on parle dans ce cas de sueurs nocturnes.

Heureusement, les bouffées de chaleur ne sont pas une fatalité : l’hypnose peut apporter une aide précieuse aux femmes, en réduisant la fréquence et l’intensité de ce symptôme, parfois très envahissant.

Dans un premier temps, le travail de l’hypnothérapeute permettra d’aider les femmes ménopausées à prendre du recul sur la situation.
Les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes peuvent en effet prendre une place prépondérante dans leur esprit. Elles sont souvent associées à des pensées envahissantes, ainsi qu’à un état de stress plus ou moins important.

Plusieurs séances d’hypnose permettront alors à l’hypnothérapeute d’agir sur l’inconscient de la femme. Ses paroles vont la guider progressivement vers un sentiment de bien-être et d’apaisement, notamment au travers de l’utilisation d’images mentales rassurantes.

Par la suite, les femmes pourront pratiquer à la maison ce que l’on appelle l’auto-hypnose. Il s’agira alors de reproduire les exercices effectués avec l’hypnothérapeute, en s’aidant éventuellement d’enregistrements hypnotiques.

 

L’hypnose : un soutien psychologique important pour les femmes

Au-delà des symptômes physiques, la ménopause peut également avoir un impact négatif sur le bien-être psychologique.

Pour de nombreuses femmes, cette période est en effet vécue comme un véritable chamboulement. Elle correspond souvent à la période où les enfants quittent le cocon familial, ce qui ne fait que renforcer la détresse psychologique déjà engendrée par la ménopause.

Encore une fois, l’hypnose a donc un rôle fondamental à jouer pour accompagner les femmes dans cette période charnière de leur vie.
Elle va les aider à reprendre confiance en elles et à trouver la force de surmonter les obstacles.

Cette thérapie douce est d’ailleurs souvent proposée en complément d’un traitement hormonal, afin d’apporter une réponse complète aux besoins d’accompagnement des femmes ménopausées.